Benutzername:
Passwort:
Jachertz Angiologie - Bern

ARTERES

Maladies des artères : artériosclérose et obstruction artérielle

 

Les étapes premières et initiales de l'artériosclérose ne sont, en fin de compte, pas complètement élucidées. Il est certain qu'il s'agit d'événements multifactoriels dont, probablement, plusieurs processus jouent un rôle essentiel.

 

En principe, la prédisposition héréditaire à l'artériosclérose évolue sur des années. Les différents degrés d'atteintes sont dus à la présence ou à l'absence de facteurs de risque connus.

 

Le processus générateur des artérioscléroses détruisant la paroi du vaisseau peut se manifester dans toutes les régions du vaisseau. Des symptômes assez différents sont provoqués selon l'altération respective à chaque vaisseau.

 

Le rétrécissement pathologique des artères des bras et des jambes est qualifié de maladie d'obstruction artérielle périphérique (AOMI). Dans plus de 90 pour cent des cas, les vaisseaux du bassin et des jambes sont atteints. Ces sténoses des artères des jambes conduisent donc à un trouble de l'irrigation sanguine (manque d'oxygène) dans les jambes ce qui oblige le patient à s'arrêter après une certaine distance de marche (p. ex. lors d'une promenade en ville, il devra s'arrêter pratiquement à chaque vitrine). C'est pourquoi la maladie est également désignée «maladie des vitrines» ou «claudication intermittente».

 

L'obstruction artérielle cérébrale ne connaît pas de symptôme typique qui précèd l'obstruction artérielle complète (attaque cérébrale), ce qui rend le dépistage précoce si difficile.

 

D'autres causes entrent en ligne de compte lors d'obstructions artérielles telles les vasculites, sommairement décrites dans les inflammations des vaisseaux.